Un peu d’histoire…

Notre histoire commence en 1879 dans le petit village de Sérignan-du-Comtat. Alors âgé de 56 ans, Jean-Henri Fabre, le célèbre naturaliste, fait l’acquisition d’une propriété d’approximativement 1 hectare, où la nature a complètement repris ses droits. Il lui donne le nom d’ « harmas », signifiant « terre en friche  » en provençal.

JHF observait sans cesse la vie et les habitudes des insectes. Pour lui, c’était un incroyable laboratoire en plein air où il lui était possible d’étudier les cigales, les scarabées, les abeilles et tant d’autres trésors de la nature.

Dans ce jardin remarquable, les exemples de biodiversité se multiplient dans tous les coins : fleurs, grands arbres – dont certains ont été plantés par Fabre lui-même –, potager et bassin font partie de ce décor rural aux allures de Paradis pour toutes les petites bestioles si chères au cœur de Jean-Henri Fabre.

Ce lieu d’exception est intégré, en 1922, au Muséum national d’Histoire naturelle.
Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le site internet de l’harmas : http://www.harmasjeanhenrifabre.fr/fr

Le Naturoptère voit le jour en 2010, en face de l’Harmas avec pour seule ambition l’accès au savoir pour tous .

Ce centre pédagogique et culturel, dédié au monde du vivant et à la nature, diffuse les sciences naturelles auprès de tous les publics. C’est aussi un lieu d’exception qui a obtenu un prix départemental de l’architecture et du paysage en 2010 pour sa conception respectueuse de l’environnement.

Depuis dix ans déjà, nous intervenons auprès de nombreux publics. Nous sommes devenus un acteur incontournable dans le secteur de l’éducation à l’environnement et au développement durable et dans la diffusion de la culture scientifique.

Depuis 2017, le Naturoptère est géré par l’Université Populaire Ventoux située à Carpentras.

En intégrant cette entreprise apprenante inclusive, le Naturoptère se met au service de ses salariés en leur proposant un contrat d’opportunités permettant un retour à l’emploi par l’activité professionnelle. Des postes au sein de chaque service peuvent être proposés (accueil, animation, communication, entretien des jardins et du bâtiment, muséographie, …).

Plus d’infos sur la page “Entreprise apprenante inclusive” de notre site internet.

Le terme harmas vient de l’occitan ermàs, lui même issu du latin eremus et du grec erèmos (« friche, désert, solitude »). Le mot (h)erme a existé dans la langue française jusqu’au XVIIIème siècle.

Xavier, service communication et développement touristique

Xavier, service communication